À NE PAS MANQUER

 

- À PARTIR DU 31 DÉCEMBRE 2018 : Michka au Théâtre Darius Milhaud

J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.

 

Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.
C'est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.
- Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords se traînent de longs vers
Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers.
Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher,
Seuls, respirent l'odeur d'un flacon débouché.

Rien n'égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L'ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l'immortalité.
- Désormais tu n'es plus, ô matière vivante !
Qu'un granit entouré d'une vague épouvante,
Assoupi dans le fond d'un Saharah brumeux ;
Un vieux sphinx ignoré du monde insoucieux,
Oublié sur la carte, et dont l'humeur farouche
Ne chante qu'aux rayons du soleil qui se couche.

 

Charles BAUDELAIRE
Les Fleurs du Mal

NOTRE PROJET ARTISTIQUE

 

Né d'un désir commun d'appréhender l'espace et l'imaginaire, Spleen Theatre raconte l'Humanité à travers des fables poétiques et engagées. Nous défendons un théâtre citoyen, vecteur de réflexion sur le monde qui nous entoure et la société dans laquelle nous évoluons.

 

Nos premiers travaux sont nés d'adaptations de textes anciens et récits mythologiques variés, dont les thématiques recoupaient notre actualité. Parce que nous croyons au pouvoir des mots et à la transmission des idées, nous avons choisi d'interroger les institutions et dénoncer les rapports de classes qui divisent notre pays.

 

Parce que nous croyons qu'aller au théâtre est déjà un acte politique, nous avons voulu tisser avec notre public un lien privilégié où l'échange est le mot d'ordre. Nous concevons le spectacle vivant certes comme un lieu de divertissement mais aussi – et surtout – comme un atelier d'éducation populaire où tout peut et doit être remis en cause.

 

Parce que nous croyons à la démocratisation de la culture, nous adressons notre engagement artistique à tous les citoyens de notre pays. Parce que nous croyons à une véritable culture populaire, nous luttons contre le divertissement et la consommation de masse qui avilissent notre civilisation, chaque jour davantage.

 

Parce que nous voulons faire de cet « espace vide » qu'est le théâtre un espace de tous les possibles.

 

Enfin, parce que nous croyons qu'en démocratie, le théâtre doit appartenir au peuple.

 

 

 

POUR QUE SPLEEN THEATRE RESTE UNE COMPAGNIE LIBRE

ET INDÉPENDANTE DANS LA POURSUITE DE SES CRÉATIONS.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2018 - SPLEEN THEATRE - TOUS DROITS RÉSERVÉS